Company Logo
slide 1 slide 2 slide 3

Menu

 

Le château fort de Corbières et la bataille de Du Guesclin

 

Pour le situer, il faut contourner la mairie sur la gauche et avancer le plus possible vers le Nord. Sur l’autre flanc du  ruisseau  dit de Charreire ou Ribeyre, on repère un piton rocheux qui domine aussila Truyère. C’est sur ce piton, au confluent des deux rivières, que se tenait le château défensif de Corbières, faisant face à celui de Chaliers.

Etienne de Corbières y était établi en 1077.

 

Sur le rebord du plateau, vers le nouveau village de Corbières (il ne reste que quelques ruines de l’ancien village  abandonné), a eu lieu en juin 1380, sous le règne de Charles V,  la bataille de l’armée royale commandée par Du Guesclin et soutenue par les arbalétriers du consul de Saint-Flour, contre des bandes de routiers qui semaient le terreur dans le pays et qui s’étaient emparés du château de Chaliers dominant l’autre rive de ruisseau.

 

Le siège de Chaliers commença le 21 juin 1380. Avec eux, 2 balistes, 5 canons-perriers, 252 pots de feu grègeois, sans compter les provisions de bouche et les 16 charges de vin. Le siège dura 6 jours sous une pluie de feu grégeois et de boulets de pierre. Le 26 juin, la brèche est ouverte, l’assaut décisif est livré et les occupants du château, hommes du routier Chopin de Badefol, sont réduits à la capitulation.

 

Après cette victoire, Du Guesclin se rend avec l’ost royal vers Châteauneuf de Randon, en Gévaudan. Il y mourut le 13 juillet 1380 d’un mal sournois...On dit qu’il aurait bu de l’eau très froide à la « font flache » pendant le siège de Chaliers...Après sa mort, les guerres privées reprendront de plus belle en Haute-Auvergne.

 

 

Siège de Bertrand Du Guesclin pour libérer Chaliers de l’invasion Anglaise:

Du 20 au 26 juin 1380, le connétable Bertrand Du Guesclin met le siège au château de Corbière Vieux pour libérer le château de Chaliers pris par les Anglais.

Au cours de cette grande campagne de libération de la France, Chaliers fut le 1er site de la haute Auvergne à être libéré par Du Guesclin a la demande du roi Charles V. La place forte de Chaliers en faisait un point stratégique pour le roi.

Du Guesclin meure le 13 juillet 1380 à Châteauneuf de Randon suite à une maladie après avoir bu trop d’eau glacée. La légende veut que Du Guesclin aurait bu cette eau à la fontaine de Chaliers: La fontaine de Fontflach

 

 

La place forte de Chaliers était dominée par son château positionné à l’Est de l’Eglise St Martin. Aujourd’hui, sur cet emplacement communal, ne reste que quelques vestiges des fortifications et surtout la superbe vue dominant les 2 vallées de la Truyère coté sud et de la Ribeyre coté nord.

 

Au croisement des vallées de la Truyère et de la Ribeyre demeurent les ruines du villages de Corbière Vieux. C’est de son château que Bertrand Du Guesclin libéra Chaliers des Anglais du 20 au 26 juin 1380. Le château de Corbière était positionné sur le piton rocheux ou ne demeurent actuellement que quelques pins. La légende raconte qu’un tunnel permettait de relier le Château de Corbière à celui de Chaliers. De nombreux enfants cherchent encore ce tunnel!!!

 

Fontaine de la Fontflach dont l’eau trop froide aurait entrainée la mort du connétable Du Guesclin

 




Powered by Joomla!®. Designed by: reseller hosting packages virtual private servers Valid XHTML and CSS.